Depuis sa création de fait en 2002 [1], la CSP 75 a toujours vivement souhaité et recherché l’unité du mouvement des Sans Papiers, seule à même de créer le rapport de force nécessaire à la régularisation globale des Sans Papiers.

Par le passé :

Dès sa constitution en 2002, la CSP 75 s’est affiliée à la Coordination Nationale des Sans Papiers ou CNSP, qui faisait l’union des collectifs Sans Papiers autonomes au niveau national, depuis l’émergence du mouvement en 1996, suite à la séquence d’occupations de l’église Saint-Ambroise à l’église de Saint-Bernard, à Paris.
La CSP 75 quitte la CNSP en 2005 [2], à la suite d’importantes dissensions sur la direction à donner à la lutte des Sans Papiers.

En 2009, alors en occupation dans les anciens locaux de la CPAM rue Baudelique à Paris – dans la continuité de l’occupation de la Bourse du travail [3] -, la CSP 75 lance un nouvel appel à l’unité à tous les collectifs Sans Papiers, ainsi qu’aux associations et organisations politiques, autour du Ministère de la Régularisation de tous les Sans Papiers ou MRTSP, sis à la nouvelle occupation.

Aujourd’hui :

Les trois collectifs de la CSP 75 font partie des membres fondateurs de l’Union nationale des Sans Papiers ou UNSP, créée en 2013 dans la foulée du regain de mobilisation des collectifs autour de la longue grève de la faim des Sans Papiers du CSP 59 à Lille durant l’hiver 2012-2013, ainsi qu’en réaction à la circulaire Valls de novembre 2012.

CISPM logoLa CSP 75 est aussi membre de la Coalition internationale des Sans Papiers et Migrants ou CISPM, dont elle a été à l’origine même de la création en 2011, lorsqu’elle a lancé le projet d’une marche européenne qui s’est effectivement réalisée à l’été 2012 en traversant 9 frontières en Europe. La CISPM est le regroupement des collectifs de Sans Papiers et demandeurs d’asile résidant dans plusieurs pays en Europe et en Afrique, mais aussi aux USA.

CISPM's Who's Where Carte et contacts ici
CISPM’s Who’s Where ! Tous les contacts

C’est par la mobilisation de tous, en un même mouvement,
que la lutte peut porter ses fruits et qu’on obtiendra des résultats :

La régularisation globale de tous les Sans Papiers !

La liberté de circulation et d’installation pour tous !


NOTES
 [1↑] La CSP 75 a été formée de facto par le regroupement de plusieurs collectifs Sans Papiers parisiens autonomes au sein d’une nouvelle coordination, à la suite de l’occupation de la Basilique de Saint-Denis par la Coordination 93 de lutte pour les Sans Papiers en 2002.
 [2↑] Cette scission l’a par ailleurs conduite à officialiser et affirmer sa propre existence en menant ses actions de façon totalement autonome.
 [3↑] Cf. 2008-2010 | Occupation de la Bourse du travail et de Baudelique. Pour obtenir leur régularisation, du 2 mai 2008 au 7 août 2010, les Sans Papiers travailleurs isolés de la Coordination 75 ont occupé à Paris l’annexe Eugène Varlin de la Bourse du travail puis des locaux désaffectés de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.
Violemment expulsés par le service d’ordre de la CGT le 24 juin 2009, ils ont passé trois semaines sur le trottoir du boulevard du Temple, le long de la Bourse évacuée, avant d’aller occuper l’ancienne annexe de la CPAM rue Baudelique. De nombreux collectifs Sans Papiers y ont rejoint la CSP 75 sous l’intulé du Ministère de la Régularisation de Tous les Sans Papiers, inauguré le 26 septembre 2009.
Un an plus tard, sous la pression des autorités préfectorales, la CSP 75 décidait de mettre fin à cette occupation longue de plus de deux ans, après 828 jours d’occupation continue.
Publicités