Appel à la semaine d’action CISPM/UNSP au village Alternatiba à Paris et à Calais ! 24-27 sept. 2015

2 septembre 2015 – Appel CISPM/UNSP

Appel de la Coalition internationale des Sans-papiers, Migrants et Demandeurs d’asile (CISPM)
et de l’Union nationale des Sans-papiers (UNSP)

pour leur semaine d’action du 24 au 27 septembre 2015 :

Accueil le 24 septembre place de la République à PARIS
Manifestation le 25 septembre à CALAIS
Participation les 26 et 27 septembre au village ALTERNATIBA à PARIS
Place de la République

A l’heure où se prépare le 21ème Sommet sur le climat à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, nous, Coalition Internationale des Sans-papiers, Migrants et demandeurs d’asile, et l’Union Nationale des Sans-papiers, avons décidé d’y faire entendre notre voix, tant nous considérons que les décisions qui y seront prises seront vitales pour nous et nos pays du Sud.

Pour nous, migrants économiques, politiques, climatiques (depuis bien longtemps), ou les trois à la fois, il n’y a pas lieu de faire de distinction de nature mais seulement de circonstances. Nous qui avons été colonisés, sommes surexploités, et dans l’attente sans grand espoir d’être régularisés, nous avons bien conscience d’être partie prenante de ces enjeux dits climatiques. Alors nous sommes bien déterminés à saisir « l’opportunité » de ce Sommet de Paris pour soutenir avec force que la lutte contre le dérèglement environnemental est intrinsèquement liée à la lutte contre le capitalisme et contre les inégalités.

Que ce dérèglement climatique, dû à toutes sortes de pollutions environnementales dont les pays industrialisés portent une lourde responsabilité, ont un lien direct avec les migrations, tout comme les conflits auxquels les états occidentaux ont participés (Afghanistan, Irak, Côte d’Ivoire, Libye, Mali, République Centrafricaine…). Et nous sommes bien décidés à réclamer à tous ceux qui seront au « sommet » d’en tirer toutes les conséquences : il ne peut y avoir succès de cette lutte qu’en rompant avec la logique capitaliste. Plutôt qu’être condamnés à quitter notre terre, à aller se noyer en Méditerranée au gré des politiques sécuritaires et criminelles de l’Europe, à se perdre au Nord dans un esclavage qui ne dit pas son nom, proclamons que c’est seulement par la justice sociale que pourra se construire la « transition écologique » vers un monde respectueux de la planète et de ses habitants.

C’est pour rechercher des solutions et faire des proposition en ce sens que nous, CISPM et UNSP, avons décidé de participer au village Alternatiba, et nous appelons tous les mouvements et collectifs de Sans-papiers et Migrant-e-s de France et d’Europe, ainsi que les citoyen-e-s, associations, syndicats, partis, à nous y rejoindre, les 26 et 27 septembre prochains, place de la République à Paris, pour y dénoncer les effets du dérèglement environnemental sur les pays d’origine des migrants, et réclamer la mise en oeuvre d’une « justice climatique », en commençant par en dégager les moyens par l’annulation de la dette des pays du tiers-monde les plus pauvres.

Comme toujours, nous voulons joindre le geste à la parole ! C’est pourquoi, avant les 2 jours de débats d’Alternatiba à Paris les 26 et 27 septembre, nous appelons à une grande manifestation à Calais la journée du 25 septembre. Rendez-vous place de la République à 8h, en mobilisant le plus de voitures et de cars possible, pour aller exprimer notre solidarité active aux réfugiés de Calais, pour protester contre l’impuissance et l’inhumanité des politiques européennes jusqu’à ce jour, en particulier ici française et britannique, pour affirmer notre plein droit à l’asile pour les réfugiés et à la liberté de circulation et d’installation pour tous les migrants. Nous en appelons à l’esprit de solidarité et de responsabilité de tous les citoyens et citoyennes pour participer à cette caravane du 25 septembre vers Calais, et à son financement par tous moyens.

TOUTES ET TOUS
À CALAIS le 25 Septembre 2015
AU VILLAGE ALTERNATIBA à PARIS,
Place de la République les 26 et 27 Septembre 2015.

Pour la Coalition Internationale des Sans-papiers, Migrant-e-s et demandeurs d’asile et l’Union Nationale des Sans-Papiers,

Le porte-parole de la CISPM : Anzoumane SISSOKO

Le 2 septembre 2015.

Publicités