Compte-rendu : La fin de la traversée de l’Essonne racontée par le CSP Les Ulis, 19/09/13


Fin de la traversée de l’Essonne pour la marche du Grand PARIS

Au matin du 18, à 10H, la marche est repartie. Un arrêt à la mairie d’Orsay, où un directeur du cabinet du maire a reçu une délégation, a permis de gonfler les batteries au soleil, avant la remontée sur le plateau, en direction de Jouy en Josas. Les marcheurs ont traversé les terres cultivées, tout en dialoguant avec celles et ceux qui les ont accompagnés.

 

Une brève rencontre à la mairie de Jouy, et les marcheurs ont attendu, le temps que l’accueil du soir soit trouvé. Sous la pluie, la marche s’est rendue à Versailles Satory. Il a fallu attendre 19H pour que les responsables du lieu d’accueil annoncent qu’il n’y avait pas de place dans ce centre utilisé par le 115. Un renseigneur généreux permet de trouver un autre site, à Versailles Matelot, que la marche, qui commence à en avoir plein les bottes, rejoint vite. Là, la clé n’arrive pas, et les marcheurs, qui ont bien compris qu’on les a rendus invisibles en les faisant tourner au large de la mairie, décident vers 21H, de partir en manifestation spontanée, vers le centre de Versailles. La RN10 est rapidement bloquée, et une clé et des couvertures arrivent comme par miracle. Les marcheurs rejoignent leur camp, où les attendent, enfin, de quoi manger et se reposer.

 

Le 19, la marche est repartie pour Plaisir, et passera devant son CRA …

 

Publicités