Dans la presse : « L’évêque demande la fin de l’occupation de la basilique » – nouvelobs.com 30/08/02

L’évêque demande la fin de l’occupation de la basilique

Le Nouvel Obs, nouvelobs.com, 30 août 2002.

 

Après avoir rencontré Nicolas Sarkozy, l’évêque de Saint-Denis fait savoir qu’il souhaite le départ des sans-papiers de la basilique.

Mgr Olivier de Berranger, l’évêque de la basilique de Saint-Denis, a souhaité ce jeudi la fin de l’occupation du bâtiment par les sans-papiers, estimant que la cathédrale « avait joué son rôle et qu’il fallait savoir cesser un mouvement ».

 

Il a déclaré qu’il allait leur demander « qu’à partir de samedi matin, la communauté chrétienne et les touristes puissent retrouver l’usage de la cathédrale ». « S’ils continuent leur action, ce sera sans notre accord », a-t-il ajouté, excluant que l’Eglise demande l’exclusion des lieux.

 

« Nous avons soutenu et nous soutiendrons toujours ces hommes et ces femmes en détresse, mais nous n’avons jamais prétendu suppléer aux pouvoirs publics et nous avons joué notre rôle de médiation. Je vais dire aux sans-papiers: vous avez obtenu le maximum, si vous continuez, cela va se retourner contre vous. Il faut savoir cesser un mouvement », a-t-il déclaré espérant que les sans-papiers « allaient entendre ce message ».

 

Fatima Ramini, une des sans-papiers membre de la Coordination 93 a déclaré: « Il était convenu que l’on parte, mais pas samedi ».

 

Un autre membre de la Coordination 93, Aziz Sellali, a dit sa déception: « je ne m’attendais pas à cette décision, je n’arrive pas à le croire, on avait entamé des négociations pour une durée plus longue ».

Rendez-vous avec Sarkozy

A l’invitation du ministère de l’Intérieur, l’évêque s’est entretenu ce jeudi avec Nicolas Sarkozy place Beauvau. Lire la suite…Les deux hommes ont discuté de la question des sans-papiers, Nicolas Sarkozy maintenant sa position, hostile, vis-à-vis d’une régularisation massive, plaidant au contraire pour un traitement au cas par cas, avec « humanité et réalisme ».

 

Tandis que l’occupation de la Basilique se poursuit depuis le 17 août, Olivier de Berranger a écrit un texte destiné à être diffusé dans les paroisses du diocèse. Il affirme notamment: « Nous ne prétendons pas que la question des sans-papiers puisse être résolue de façon simpliste. Nous souhaitons seulement qu’elle soit entendue, prise au sérieux et traitée avec justice et générosité ».

 

Publicités